Lettre à la CDC

Après l’assassinat de Massimu Susini, par un groupe mafieux, nous avons décidé de créer le collectif pour exprimer notre révolte mais aussi pour nous donner les moyens de nous opposer à ce danger mortel pour la Corse et les Corses. Nous voulons nous doter des outils juridiques afin d’agir en justice en nous constituant partie civile dans les procédures où nous considérerons que des pratiques mafieuses sont en œuvre.